slide

Sun-A Lee, Waves
Corée/France - 2010 -  durée 25'

Vendredi 25 septembre à 16h45
Réservé aux professionnels
Satellite -  MAC de Créteil

3e prix du jury et prix du public au festival Masdanza 2011

" Ma recherche concerne le micro-mouvement : La moindre articulation des doigts, voire des doigts du pied, devient le moteur d’une exploration jouissive du potentiel kinesthésique. D’où l’énorme empathie, quel que soit l’âge du spectateur : Waves s’adresse aux publics dans leur totalité.

Quand la musique commence, mon énergie accélère la pulsation du cœur. De la moelle jusqu’à la peau, je sens que le sang circule dans mes veines, transmettant partout des vagues d’une intensité croissante. Elles dansent dans mon for intérieur, jusqu’à devenir perceptibles à l’extérieur. Suis-je un animal, un robot, un fantôme ?

Certains voient dans Waves une féminité sauvage, d’autres des accents de hip hop ou bien même une sorte de butô électrifié. Pourtant, les micro-mouvements existent naturellement en chacun. Quand on réagit aux sons et aux rythmes, ils s’élargissent en émettant de grandes énergies jusqu’à provoquer des explosions à l’extérieur du corps. Waves provoque une pluie d’étincelles ! "

 

 

 
Coproduction
CID-UNESCO/SIDANCE (Seoul International Dance Festival), Centre Chorégraphique National de Caen / Basse-Normandie dans le cadre de « l’Accueil-Studio » / Ministère de la Culture et de la Communication
Soutiens  Arts Council Korea







Sun-A LEE

On vient de voir Sun-A LEE en « dame oiselle » (Agnès Izrine, Danser Canal Historique) dans Light Bird de Luc Petton. Très remarquée dans cette production singulière, elle s'y met pour la première fois au service d'un autre chorégraphe. Mais ce sont ses solos qui l’ont faite connaître en Europe. Elle vient par ailleurs de s’installer en France de façon permanente.

Sa carrière commence en 2007 avec Performing Dream, solo couronné au festival espagnol Masdanza en 2007. En 2011 elle y sera de nouveau lauréate avec Waves. Juste après, elle entre en résidence de création pour Touch ! qui voit le jour en 2012.

Depuis, elle a transmis des extraits de Waves à Grenade, la compagnie de Josette Baïz, pour le programme Welcome qui réunit des extraits d'oeuvres de Germaine Acogny, Blanca Li, Dominique Hervieu et autres. Waves de Sun-A Lee y devient un quintet explosif et la tournée en cours de Welcome contribue à sa visibilité.

Deux nouveaux projets sont actuellement en cours: le solo Trollitude autour du phénomène des hikikomori et un duo avec le danseur suisse Pierre-Yves Diacon .





 


Chorégraphie et interprétation 
Sun-A LEE
Musique originale
Pan Sonic (IImenemismuoto-Appearanceform, Joskus), Benga (Intro, Electro Musik, Duel)
Skream (Dutch Flowerz)
réédité par N2
Création lumières
In-Yeon LEE, Baek-Hee RYU
Costume
Duk-Yim NOH
Photo
Bang Sung Jin




en partenariat avec
la Maison des Arts de Créteil

Maison-des-Arts-de-Crteil