FouadKaderAttiaPopUpPDansees

Fouad Boussouf et Kader Attia, Performances Dansées  
Cie Massala

en partenariat avec le MAC VAL de Vitry-sur-Seine

 
En résidence à la Briqueterie, du 2 au 6 mai 2018

 

Dans le cadre de son exposition au MAC VAL du 14 avril au 16 septembre 2018,
l’artiste plasticien Kader Attia imagine une réflexion, en forme de parcours initiatique,
autour de l’architecture et de sa relation aux corps. Il fait appel au chorégraphe Fouad Boussouf
afin de renforcer le propos par le biais d’une création chorégraphique.

Soulevée du sol de quelques centimètres par des appuis en béton, une barrière en métal dont
la hauteur défie le plafond traverse en diagonale la salle la plus vaste de l’exposition. Pierres,
pain, porte-voix (2018) est une installation inspirée par les campements de migrants situés
dans le quartier du métro Stalingrad. Des barrières en métal – comme celles qui par leur
assemblage forment la grille de l’installation – empêchaient les migrants de rester sur le trottoir
dans l’espace public. Les objets convoqués dans le titre – cailloux, morceaux de pain, portevoix
– sont bloqués dans les mailles en métal de cette barrière, empêchés, eux aussi, de traverser
l’espace. Ils apparaissent comme le symbole de la solidarité et  des soulèvements qui n’ont pas
brisé l’enceinte.

Kader Attia déforme certaines parties de la palissade qui constitue l’installation et, dans une
performance ponctuant de façon impromptue la durée de l’exposition, des danseurs hip-hop
prennent le risque de traverser l’espace. Les corps de ces jeunes ne sont pas parfaits.
Ils sont exposés presque nus, comme des masses vibrant avec l’histoire.

 

En savoir + Cie Massala

 

Photo © D.R.